Italie – Dans le souvenir du P. Bolla, le missionnaire qui a dit au Seigneur : « c’est Toi qui feras tout, car je suis tout à toi »
Spécial

27 mars 2019

(ANS – Schio) – Au cours de sa récente visite d’Animation à la Province d’Italie Nord-Est (INE), le Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, a participé à un moment de prière à l’œuvre salésienne de Schio, la ville natale du P. Luigi Bolla, le grand missionnaire salésien parmi les indigènes de la forêt amazonienne. Célébration simple, là où le Seigneur a fait entendre, pour la première fois, son appel au jeune Luigi, et qui a rappelé que la Famille Salésienne n’avance pas à grâce aux grands édifices, mais par la présence de salésiens qui se donnent à ceux qui sont marginalisés.

Le P. Bolla écrivait, chaque soir, son journal de la journée. En ces écrits on trouve de nombreuses prières, qui, plus que des oraisons, sont des vraies conversations avec le Seigneur. A Schio, en présence du Recteur Majeur, on a prié, se souvenant de l’appel, de la mission et de la préparation à la mort du P. Bolla, employant ses propres paroles.

Dans son journal : « J’avais 12 ans quand j’ai entendu, avec une certitude absolue, que le Seigneur était en train de m’appeler pour être prêtre, Au mois d’août 1944, entrant dans la chapelle de l’oratoire avec mes nombreux camarades plutôt bruyants, j’ai entendu la voix de Jésus qui me disait, avec clarté : tu seras missionnaire dans la forêt parmi les indigènes et tu leurs porteras ma Parole. Tu auras beaucoup à marcher ».

Au départ en mission, il s’est dit à lui-même : « Seigneur, je laisse ma famille, mes amis, ma terre, mes belles montagnes, seulement pour toi, pour te faire connaitre par les nombreuses personnes qui n’ont pas encore eu la grâce de te rencontrer. J’ai mis tout dans tes mains. C’est toi qui fera tout, car maintenant je suis tout à toi ».

Le P. Bolla bâtit son expérience missionnaire sur trois piliers :

  • « Je ne vais pas parmi le Achuar comme un conquérant… Et je ne veux pas édifices ou collèges… je veux vivre comme un itinérant, passer d’un village à l’autre ».
  • « Je vivrais simplement comme hôte, et je serais satisfait de ce que les Achuar me donneront, simplement ; qu’on me permette de vivre, en tout, dans le style Achuar… Sans perdre mon identité de prêtre et de religieux ».
  • « Je mettrais toute ma confiance en la Providence du Seigneur, qui me donnera ce qui est nécessaire, du moment que je me consacre à l’édification du Royaume de Dieu ».

En vrai fils spirituel de Don Bosco, dans ses dernières prières il disait : « Quelle grande joie me donne la confiance en ces trois mots : l’Eucharistie, la Madone, le Pape ».

Et juste avant de perdre connaissance, il parlait ainsi avec le Seigneur : « Jésus, je regarde tes yeux et je t’aime… Reste avec moi Seigneur, et avec nous tous, car est en train d’arriver le soir ».

View the embedded image gallery online at:
http://www.infoans.org/fr/component/k2/item/7666#sigProId4204652d1c

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».