ÉDITORIAL

Jeunes étendus sur un lit, les écouteurs allumés, les yeux sur le portable, dans l’attente de la fin de la journée et de l’arrivée du lendemain. Voilà l’image de millions de jeunes, chaque dimanche après-midi. C’est la réalité vécue par un grand nombre de jeunes aujourd’hui, dans une situation de vide existentiel, comme le souligne le psychiatre autrichien Victor Frankl, en référence à une existence sans valeurs. C’est un mal qui grandit comme une épidémie dans notre société.

C’est un fait que la communication digitale est un défi pour l’Eglise. Au dernier Synode des Evêques on parle du réseau comme un espace d’évangélisation, comme un continent à explorer, comme un nouveau lieu où habiter. Les vieilles «autostrades de l’information » sont, désormais, devenues de vraies « constellations de contenus » : il y environ 1.400 millions de sites web en réseau et leur nombre croît de manière exponentielle, alors que chaque jour naissent de nouvelles communautés virtuelles de rencontres et de discussions selon les divers goûts et besoins des gens.

Le Synode des Evêques sur les jeunes  a débuté dans un contexte difficile et apparemment défavorable pour l’Eglise, au milieu des tensions, incrédulité, baisse des vocations et contestations ouvertes aux enseignements de l’Eglise sur des thèmes importants comme le droit à la vie et le rôle de la foi chrétienne dans le tissus social et dans les droits humains. De l’autre côté, malgré les circonstances complexes qui entourent cet événement, un signe de communion et d’espérance est la présence de deux évêques de la Chine continentale qui ‘pour la première fois’ peuvent participer à un Synode.

Les jeunes vivent aujourd0hui dans un monde globalisé, un réseau d’interconnections et relations, Biens, informations, images électroniques, chansons, divertissements et modes se diffusent presque instantanément dans toute la planète. Les réseaux sociaux sont devenus leur habitat naturel et c’est par eaux que l’on connait le monde environnant. Le salésien Ariel Fresia présente un point de vue original sur la compréhension de ces natifs ‘hyper-connectés’.

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».