Belgique – Equilibre Vie-Travail 4.0 – Défis au temps de la digitalisation

17 novembre 2016

(ANS – Bruxelles) - Le 15 novembre, l’Alliance Européenne pour le Dimanche (European Sunday Alliance – ESA) a organisé sa troisième conférence européenne sur le thème « Equilibre Vie-Travail 4.0 – Défis au temps de la digitalisation », au Siège du Comité Economique et Social Européen (EESC, en anglais). A l’occasion plus de 100 participants ont discuté sur le comment la digitalisation aura un impact sur tous les aspects de notre vie et comment garantir un sain équilibre Vie-Travail. Le ‘Don Bosco International’ a participé activement à l’organisation de l’événement.

Luca Jahier, président du Groupe III de l’EESC et parmi les premiers partisans de l’ESA, a ouvert la conférence avec les Euro-parlementaires Evelyn Regner (S&D) et Thomas Mann (PPE).

Le cadre de la conférence a été focalisé par Gunther H. Oettinger, Commissaire Européen pour l’Economie et la Société Digitale, qui a parlé de la transformation et de l’avenir du travail et des sociétés européennes causés par la digitalisation, affirmant que la vision sur l’impact de la digitalisation dans le monde de l’industrie a été trop myope et que la digitalisation changera le monde du travail et en augmentera ultérieurement la flexibilité. Ceci, d’un côté améliorera la réconciliation entre travail et vie privée. Mais d’autre part, il faut s’attendre à pouvoir être trouvable à tout moment.

Dans la table ronde sur le thème : « Nouvelles formes d’occupation – Flexibilité du temps de travail », Irene Mandi, de Eurofound, a expliqué que la digitalisation aura des effets structurels sur le monde du travail qui sont encore ambivalents. Delphine Latawiec, du Centre National des travailleurs Belgique/UNI Europe Commenrce, a souligné que la flexibilité peut améliorer l’équilibre Vie-Travail seulement pour certains groupes spécifiques de travailleurs. Baudouin Baudru, du cabinet du Commissaire Européen Marianne Thyssen, a assuré que la Commission travaille pour garantir un cadre juridique et politique adéquat en la matière.

Dans la table ronde sur « La vie au-delà du travail et de la digitalisation – La nécessité de l’impossibilité de trouver quelqu’un », Evelyn Regner a mis en évidence la valeur du repos, pour les travailleurs et pour la productivité des entreprises. Son intervention a été soutenue par Mgr Bruno Feillet, évêque auxiliaire de Reims. La digitalisation a la potentialité de rapprocher les familles, par ex. via Skype, comme aussi de faciliter l’accès à la connaissance. Et cependant, les dispositifs digitaux font aussi en sorte que les gens ne dialoguent plus. Ce que cela signifie que de travailler dans un ‘call center’ a été bien décrit par Héctor Saz, un téléopérateur spécialisé en Espagne. Beaucoup sont jeunes et non qualifiés et ils un besoin d’un deuxième travail pour gagner assez d’argent pour vivre, ce qui rend la conciliation Vie-Travail pratiquement impossible. Hannes Kreller, de l’Alliance pour le Dimanche Libre, en Allemagne, a souligné l’importance du temps libre pour participer à la vie sociale, au sport et à la culture. La digitalisation, selon Ingo Dachwitaz, Délégué des jeunes au Synode de l’Eglise Protestante de l’Allemagne (EKD), créera de nouvelle forme d’engagement social et politique.

En cette occasion, l’ESA a aussi lancé une résolution pour un meilleur équilibre vie-travail et le temps libre dans l’ère de la digitalisation, qu’il est possible de soussigner la résolution ici.

NOTIZIE CORRELATE

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».