Imprimer cette page

RMG – La relique de Don Bosco vers le retour à la maison

16 juin 2017

(ANS – Rome) – Deux semaines d’attente, avec les autorités enquêteuses qui travaillaient professionnellement et silencieusement et des centaines de fidèles et sympathisants de Don Bosco qui priaient. Puis, hier, jeudi 15 juin, la récupération de l’ampoule avec une partie du cerveau de Don Bosco, et le soupir de soulagement pour l’heureuse conclusion de cette affaire. Grande joie et gratitude dans toute la Famille Salésienne. 

La relique avait été volée de la Basilique inférieure du Colle Don Bosco dans la soirée du 2 juin. Le voleur avait sauté la paroi de cristal mise à protection du reliquaire et, après avoir pris l’ampoule, il avait disparu.

 Grand a été, tout de suite, le désarroi parmi les dévots de Don Bosco, dans l’Eglise et aussi dans le monde entier : un témoignage qui montre comment aujourd’hui Don Bosco soit un patrimoine non seulement de la Famille Salésienne, mais de toute l’humanité. « La nouvelle est une de celles que l’on ne voudrait jamais entendre», avait affirmé l’archevêque de Turin, Cesare Nosiglia. « Prions pour qu’elle puisse revenir vite à sa place », avait ajouté peu après le P. Francesco Cereda, Vicaire du Recteur Majeur.

Alors que la nouvelle du vol devenait ‘breaking news’ à niveau planétaire, arrivant aussi en ces rédactions peu portées à traiter les thèmes dans le domaine religieux, les Carabiniers du Service provincial d’Asti et la Procure d’Asti commençaient leurs recherches, sans trop de bruit, même au contraire, demandant justement de la discrétion dans les communications pour ne pas entraver les enquêtes.

Enquêtes réalisées avec « méthode classique », comme cela est dit dans le communiqué des Carabiniers d’Asti, jusqu’à l’intervention réalisée à l’aube d’hier, 15 juin, qui a porté à l’arrestation de l’auteur du vol, un homme de 42 ans, qui a avoué, et à la récupération de la relique,  cachée dans une théière  dans le buffet de l’habitation du voleur, près de Pinerolo.

« L’ampoule en verre où était contenue la relique et la cire sont intactes. Rien n’a été touché », a communiqué le P. Cereda. « Les fidèles et les nombreux jeunes amis du Saint pourront maintenant continuer à prier devant sa relique en lui demandant d’en suive l’exemple de miséricorde et de bonté » a ajouté Mgr Nosiglia.

A conclusion de cette affaire, toute la Famille Salésienne s’associe aux paroles du Recteur Majeur, le P. Ángel Fernández Artime, qui, hier, a dit : « Remercions Dieu pour la rapide et heureuse conclusion de tout cette affaire, avec tous qui nous ont aidé et soutenu en ces jours ».

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».