NOUVELLES

(ANS – Freetown) – Marie dormait quand un court-circuit a déclenché un incendie qui a détruit la maison d’accueil du programme « Girls Os » de Freetown, la maison salésienne qui abritait 34 mineures victimes d’abus. La chaleur et la fumée l’ont réveillée mais elle ne pouvait pas sortir de la maison. Ses mains et ses cris, à travers la grille d’une des pièces lui ont permis d’être sauvée, grâce à un jeune qui, sur une échelle et une pierre à la main, a brisé la grille. Marie a subi des brûlures aux pieds, mais elle a recommencé à sourire et elle garde intact son rêve de devenir assistante sociale pour aider d’autres filles comme elle.

(ANS – Vatican) – Une conférence internationale « Sauver notre commune maison et futur de la vie sur terre » a été organisée par le Dicastère Vatican pour le Service du Développement Humain Intégral, à l’occasion du troisième anniversaire de la publication de l’encyclique du Pape François Laudato Si’ La conférence (Vatican, 5-6 juillet) a réuni environ 400 experts du secteur. Le Monde salésien était aussi représenté par le P. Savio Silveira et le jeune Macson Almeida, de la « Don Bosco Green Alliance ».

(ANS – Abidjan) – La présence salésienne d’Abidjan met l’accent durant cette année sur la protection de l’environnement et celle des enfants. Les Salésiens de Don Bosco présents à Abidjan (capitale de la Côte d’Ivoire) depuis plus de 25 ans n’ont de cesse œuvré pour le bien-être de la jeunesse de la ville. Leur présence dans cette ville se définit par l’éducation-évangélisation des jeunes (cœur du charisme salésien).

(ANS – Palabek) -  En moins d’un an de présence dans le camp des réfugiés de Palabek, les Salésiens ont déjà obtenu la confiance des gens, surtout les femmes et les enfants, qui fuient de la guerre au Sud Soudan, n’ayant sur eux que les habits qu’ils endossent, et qui ne rêvent que de rentrer dans leur Pays en paix. Comme dans le cas du camp pour réfugiés de Kakuma, au Kenya, les Salésiens sont l’unique organisation qui réside, stable, dans le camp et Don Bosco est déjà une autorité morale pour les réfugiés.

(ANS – Ambato) – Selon le Ministère de l’Inclusion Economique et Sociale, le travail juvénile, en Equateur, s’est réduit en ces six dernières années ; cependant plus de « 360.000 enfants, en Equateur, travaillent dans la rue, vendant bonbons ou demandant l’aumône ». En moyenne, le 8,56% des enfants et adolescents travaillent, dans le Pays. Óscar est l’un de ces enfants de la rue. A neuf ans il a commencé à travailler : c’est là que son enfance a été interrompue.  « A cet âge – explique-t-il – je me suis rendu compte de la situation de ma famille ».

(ANS – Torre Annunziata) – Depuis le début de l’urgence émigrants, les Salésiens d’Italie ont ouvert les portes de leurs maisons aux « Mineurs Etrangers Non Accompagnés » (MSNA). Ils ont fait ainsi avec Lamin, un garçon de la Gambie, qui a maintenant 17 ans et qui avait été accueilli dans la communauté-famille « Mamma Matilde » des Salésiens de Torre Annunziata.

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».