Italie – “Cicatrices de guerre. Sources de paix”. Les ex enfants soldats de la Colombie, protagonistes de la pacification
Spécial

14 mars 2018

(ANS – Turin) – 52 ans de conflit entre Gouvernement colombien et ‘Forces Armées Révolutionnaires de la Colombie’ (FARC) ont laissé sur le terrain plus de 260.000 morts, 45.000 ’desaparecidos’ et 6,9 millions de déplacés. Mais après l’accord de paix, signé à Bogotá le 30 novembre 2016, les jeunes peuvent être les artisans du renouveau d’une nation. Demain, 15 mars, sur invitation de « Missioni Don Bosco », porteront leur témoignage à Turin : une fille ex-soldat des FARC et les responsables du centre de récupération et réhabilitation « Ciudad Don Bosco » de Medellin, dans le cadre de la rencontre « Cicatrices de guerre, sources de paix », qui cherchera aussi de rendre compte du processus de pacification en cours de réalisation.

Il y aura les interventions du P. Rafael Bejarano, directeur de « Ciudad Don Bosco », Jazmin, fille ex-soldat FARC, accompagnée par Jovana Ruiz, responsable de l’insertion au travail et aux stages, Bruno Desidera, journaliste spécialisé sur la Colombie, et Alessia Andena, référente du projet de Medellin pour ‘Missioni Don Bosco’.  Présidera la rencontre Giampietro Pettenon, SDB, Président de ‘Missioni Don Bosco’, avec Elisabetta Gatto, anthropologue de ‘Missioni Don Bosco’, comme modératrice.

A guider le processus de réconciliation en Colombie a été le nouveau Président Juan Manuel Santos, qui a reçu le Prix Nobel de la Paix en 2016, soit pour récompenser, soit pour consolider ses efforts et les efforts des autres acteurs sur le terrain. Déterminant, entre autre, le rôle de l’Eglise Catholique qui, dans le cadre d’une inépuisable action pour favoriser le dialogue – porta littéralement à la table des négociations à La Havane, le témoignage des civils survécus à la barbarie.

Un des héritages les plus lourds est celui de la rentrée dans un régime de ‘normalité’ des combattants les plus jeunes, appelés par les Forces révolutionnaires à prendre les armes dès l’adolescence : on estime que les FARC aient recruté entre 5 et 13 mille mineurs, garçons et filles. Leurs histoires sont faites de peur, cruauté et intimidations. 

Le programme de récupération intégrale à ‘Ciudad Don Bosco’ a permis, en 15 ans, à 1500 filles et garçons, de 14 à 17 ans, la réinsertion dans la société.

Pour mieux connaitre cette réalité, est disponible, en réseau, le documentaire « Alto el fuego » de la procure Missionnaire Salésienne de Madrid.

Puisque l’événement de Turin représente l’unique manifestation publique de la délégation en Italie, la rencontre sera transmise en directe streaming sur le site www.missionidonbosco.org 

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».