Imprimer cette page

Irlande – En route pour les 100 ans de présence salésienne dans le Pays : mémoire reconnaissante et nouveaux défis
Spécial

13 décembre 2018

(ANS – Dublin) – Les salésiens arrivèrent en Irlande en 1919, sur invitation de l’évêque de Limerick de l’époque, Mgr Denis Hallinan. Le 8 décembre 1919, Jour de l’Immaculée Conception, quatre salésiens, guidés par le P. Aloysius Sudherland, arrivèrent à Copsewood House, Pallaskenry, près de Limerick, où ils lancèrent la première œuvre salésienne en Irlande. Pour cela, le 8 décembre dernier, près du Sanctuaire de Marie Auxiliatrice de Pallaskenry, les Salésiens de la Province, guidés par le Supérieur, le P. Eunan McDonnell, ont célébré la Messe d’ouverture de l’Année Centenaire.

L’histoire des Salésiens irlandais, cependant, est encore plus ancienne de l’arrivée des premiers Fils spirituels de Don Bosco en Irlande. En effet, Don Bosco était l’ami de Mgr Kirby, qui dans les années ‘80 du XIX siècle était Recteur du Collège Irlandais de Rome (Memorie Biografiche, XVII, 60).  Pour ce motif quelques étudiants irlandais en voyage vers le Collège irlandais de Rome, s’étaient arrêtés à Turin. Quelques-uns y restèrent seulement pour quelques jours, mais 5 d’entre eux restèrent avec Don Bosco et devinrent Salésiens.

Beaucoup d’autres salésiens irlandais travaillèrent ailleurs, surtout en Angleterre. Puis, cependant, Mgr Hallinan de Limerick, qui avait connu Don Bosco quand il était étudiant au Collège Irlandais de Rome (M.B. X, 1372), décida d’inviter les Salésiens à ouvrir un institut à Palleskenry – qui deviendra le premier d’une longue série d’Instituts salésiens agricoles dans le Pays.

Un deuxième institut agricole fut ouvert en 1922 à Warrenstown ; la troisième maison ouverte fut le noviciat de Ballinakill, devenue nécessaire avec le déclenchement de la II Guerre Mondiale ; suivirent, ensuite, le centre de Crumlin, à Dublin, en 1953, où les Salésiens réalisèrent un grand travail pastoral, et qui est devenue, aujourd’hui, la Maison Provinciale ; et puis, encore, les centres de Maynooth (1973), Celbridge et Milford (1981), jusqu’à la « Rinaldi Community » de Dublin (1991) et sans oublier les diverses « Don Bosco Houses » qui, de 1977 à aujourd’hui, se sont rependues en toute la capitale et qui représentent  une bonne pratique dans le secteur de l’accueil des enfants et jeunes dans le besoin.

Aujourd’hui, la verte Irlande compte 52 Fils spirituels de Don Bosc, en cinq communautés, dont beaucoup engagé en divers ministères en dehors des maisons salésiennes. Malgré la diminution du nombre, les religieux sont plus actifs qu’auparavant dans les initiatives pastorales. Cependant, le défis actuel du charisme salésien dans la Pays est celui de transmettre l’esprit salésien et la méthode éducative aux collaborateurs laïcs, afin qu’ils puissent continuer la direction des œuvres et des présences et garder vivant le don de Don Bosco à la terre de St Patrick.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».