Imprimer cette page

Japon – P. Gaetano Compri : un Salésien sur les traces du Vénérable Cimatti

26 mai 2020

(ANS - Tokyo) – Le P. Gaetano Compri, missionnaire salésien, élève du Vénérable Vincenzo Cimatti, raconte ses années de mission au Japon : « J’ai appris du P. Cimatti que pour évangéliser le Japon il faut l’aimer, le vivre et le comprendre. » De son expérience, également une clé de lecture sur le Coronavirus : « un temps pour réfléchir et retourner à Dieu. »

C’était en 1955 quand, en tant que jeune salésien, il a débarqué à Yokohama. Aujourd’hui, il a 90 ans, 65 ans de mission, tous passés au Japon, et 62 ans de sacerdoce. « J’ai eu la grâce de rencontrer personnellement le P. Cimatti», rappelle le P. Compri avec un sourire. Ce lien avec le « Don Bosco du Japon » n’a jamais été interrompu. Le P. Compri est devenu vice-postulateur de sa cause de béatification, curateur et Directeur jusqu’à il y a quelques semaines du musée dédié au Vénérable, et il est également l’auteur de Vincenzo Cimatti, l’autobiografia da lui non scritta  (Vincenzo Cimatti, l’autobiographie qu’il n’a pas écrite), un livre issu d’une longue et minutieuse consultation de plus de 10 000 documents, principalement des autographes de Mgr. Cimatti.

« Nous attendons qu’un miracle se produise pour la béatification - ajoute-t-il -. Il était très humble et je pense qu’il faut insister beaucoup avec lui pour le convaincre de le faire. »

Au cours de ses années d’activité missionnaire, le Salésien de 90 ans a été professeur et doyen des écoles et instituts salésiens, directeur d’orphelinats, collaborateur de la maison d’édition salésienne de Tokyo, auteur de plus de 30 textes japonais dont six sur le Saint Suaire, dont il est un infatigable divulgateur parmi les Japonais. Pendant plus de deux ans, il a également dirigé une émission de télévision où il a présenté l’Ancien et le Nouveau Testament sous une forme simple : « Mais ce qui compte le plus - dit-il amusé - c’est qu’à la fin la présentatrice de la transmission, son mari et ses enfants ont tous été baptisés. »

Nous demandons au P. Compri sa clé de lecture sur Covid-19. « Notre Seigneur domine et guide l’histoire, qui est une histoire de salut - dit-il -. Même cette histoire doit avoir un sens et une implication pour le bien de l’homme. Cette période nous invite en quelque sorte à reprendre nos vies en main, à reconnaître nos limites, à retrouver la centralité de la personne et de la famille dans la conscience des individus et des classes dirigeantes et enfin à nous interroger sur le sens et le but de notre existence. Il me semble un moment propice pour retourner à Dieu. »

Ces thèmes sont chers au prêtre salésien et ils ont été le fil conducteur de son œuvre missionnaire auprès des Japonais, des croyants et des non-croyants. « À présent, il me semble que le monde entier a tendance à supprimer et à éviter ces sujets, mais la société japonaise en particulier, toute organisée et orientée vers l’efficacité obtenue grâce à l’application de procédures standardisées pour apprendre et exécuter, n’aide pas la personne à réfléchir et penser en profondeur... Dans mes livres, je décris la réalité, pose des questions et propose la réponse chrétienne. »

Source : SIR

Éléments similaires (par tag)

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».