Imprimer cette page

RMG – Retrouver l’« intériorité apostolique » par la « grâce de l’unité. » Le livre du P. Viganò expliqué par le P. Sala

04 novembre 2020

(ANS - Rome) - En ces jours, le texte du P. Egidio Viganò, VIIe Successeur de Don Bosco à la tête de la Congrégation Salésienne, intitulé L’interiorità apostolica. Riflessioni sulla “grazia di unità” come sorgente di carità pastorale (L’intériorité apostolique. Réflexions sur la « grâce de l’unité » comme source de charité pastorale) (Elledici, Turin 2020), a été publié. Le texte se vante de la préface du P. Ángel Fernández Artime (Xe Successeur de Don Bosco), la postface du P. Pascual Chávez (IXe Successeur) et une contribution du P. Juan Edmundo Vecchi (VIIIe Successeur). Nous avons interviewé le rédacteur en chef du volume, le P. Rossano Sala, professeur à l’Université Pontificale Salésienne, Directeur de la revue Note di pastorale giovanile et ancien Secrétaire Spécial du Synode sur la jeunesse.

D’où est venue l’idée de ce volume ?

En 2020, on célèbre le centenaire de la naissance et le 25e anniversaire de la mort du P. Viganò. Pour cette raison, le Recteur Majeur a demandé de rappeler et d’actualiser sa figure.

Pourquoi a-t-il été choisi de republier précisément ce texte du P. Viganò ?

Parce qu’il recueille le meilleur de la pensée et de la proposition apostolique du P. Viganò à la Congrégation et à la Famille salésienne. Aujourd’hui plus que jamais, nous risquons de perdre notre identité charismatique. Retrouver l’« intériorité apostolique » par la « grâce de l’unité » est stratégique et décisif.

Que devrions-nous entendre par « grâce de l’unité ? »

La vie salésienne est active, dynamique, créative, apostolique. Les risques sont la dispersion et l’activisme, la superficialité et la médiocrité spirituelle. « Grâce de l’unité » signifie que nous ne sommes ce que nous sommes que si nous restons unis à Dieu. Être actif n’est pas le contraire d’être contemplatif, et vice versa : cela est très évident dans la vie de Jésus, qui unie l’action apostolique et la prière sur la Montagne. Et c’est aussi clair chez Don Bosco, qui a toujours trouvé la source de son action apostolique dans l’union avec Dieu.

Est-il toujours nécessaire de repartir de Don Bosco en tant qu’homme de Dieu ?

Certes, le secret de Don Bosco réside dans sa vie intérieure, dans son « intériorité apostolique. » L’union avec Dieu est à la base de toute pratique apostolique !

Qu’avez-vous demandé aux trois Recteurs Majeurs qui sont intervenus dans le volume ?

Au P. Ángel, juste une courte préface, il a déjà trop à faire même en période de pandémie ! J’ai aussi pensé à republier une belle et peu connue lettre circulaire du P. Vecchi (ACG 354), qui reprend l’identité du consacré salésien à partir des nombreuses lettres de son prédécesseur. Au P. Chávez, dans la postface du volume, d’actualiser le long et fructueux enseignement du P. Viganò pour le jour présent de notre vie de personnes consacrées et d’apôtres des jeunes.

Quelles sont les attentes pour ce volume ?

Le Recteur Majeur a remis une copie du texte à toutes les Provinces, à toutes les maisons de formation, à tous les groupes de la Famille Salésienne, et il a demandé à l’éditeur italien (Elledici) d’offrir les droits d’auteur gratuits pour toutes les traductions dans d’autres langues. Le désir n’est pas simplement de diffuser le livre et de le traduire, mais d’aider chaque personne consacrée salésienne et chaque membre de la Famille Salésienne à vivre pleinement sa vocation.

Éléments similaires (par tag)

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».