Imprimer cette page

RMG – Les Volontaires de Don Bosco : témoins silencieuses de Dieu dans le monde

02 mai 2017

(ANS – Rome) – Les Volontaires de Don Bosco (VDB) fêtent cette année leur 100e anniversaire, ayant devant elles un avenir prometteur et fascinant. Le fondateur, le P. Filippo Rinaldi, lança, en 1917, le premier groupe de laïques consacrées. Le P. Joan Lluis Playà, Assistant Général des Volontaires de Don Bosco, présente la figure fascinante de ces femmes qui, sans signes extérieurs, portent Dieu dans leur vie et sont témoins de l’amour divin, dans le style salésien.

Qui sont les VDB ?

Un Institut Séculier appartenant à la Famille Salésienne, fondé par le Bienheureux Philippe Rinaldi il y a 100 ans. Femmes consacrées ‘avec et pour’ Dieu, qui vivent leur mission dans le monde, dans les conditions normales de vie laïque et avec une spiritualité typiquement salésienne.

Quel est le sens d’une vocation comme celle des VDB, aujourd’hui ?

Je réponds avec les paroles d’une jeune VDB : « Nous sommes convaincues qu’il s’agit d’une vocation prophétique et que tout le monde n’en comprend pas la valeur. Ce qui compte en ce monde est l’apparence. Mais quel est le sens de ce que le monde retient important, sans la spiritualité ? Notre vocation devient prophétie ».

Que portent-elles de la spiritualité salésienne dans leurs vies ?

Tout. L’expérience de Dieu, la vie évangélique, la docilité à l’Esprit, le sens d’Eglise, l’expérience mariale, la prière, la spiritualité du Système Préventif dans la vie quotidienne, la charité pastorale, la prédilection pour les jeunes pauvres, l’esprit de famille, l’optimisme, la joie, le travail, la tempérance, l’esprit d’initiative, la communion avec les autres groupes de la Famille Salésienne.

Quel est le bilan numérique des VDB dans le monde ?

L’institut compte 1200 femmes, présentes en 46 pays des 5 continents : 140 entre Asie et Océanie, 410 en Amérique, 620 en Europe et 40 en Afrique. Cette sorte de vocation croit parmi les jeunes des milieux chrétiens, vives spirituellement et accompagnées, là où on fait une demande explicite de ‘quelque chose en plus’ ou ‘‘d’aller au-delà’. Les vocations surgissent en des milieux engagés, où il y a des personnes capables d’accompagner et ouvrir des horizons et qui facilitent la recherche de la volonté de Dieu dans sa propre vie. Un défi et une responsabilité pour tous ceux qui font partie de la Famille Salésienne, qui nous demande de mieux connaitre la vocation à la sécularité consacrée dans la vie salésienne et d’être disponibles, comme don Rinaldi, à être médiateur de l’appel de Dieu.

Éléments similaires (par tag)

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».