Madagascar – Le P. De Santis, 33 ans en mission : « Maintenant ce peuple et cette culture sont en train de devenir mon patrimoine culturel et spirituel »

11 décembre 2017

(ANS – Ivato) – « En tout ce que j’ai fait, j’ai cherché de me dépenser pour le bien de ces jeunes pauvres et des gens où je me trouvais. (…) Je suis étonné, encore aujourd’hui, en parlant avec les jeunes, de découvrir leur façon de voir les choses, de raisonner, d’entendre les relations familiales. Mais je suis toujours plus convaincu que l’Evangile du Christ et le charisme de Don Bosco sont aussi pour eux ». Plus de 30 ans de mission n’ont pas touché l’enthousiasme missionnaire du P. Erminio De Santis, salésien italien, disciple de Don Bosco parmi les enfants et les jeunes du Madagascar.

Le P. De Santis est né en 1950 et en 1983 a quitté l’Italie pour rejoindre l’œuvre salésienne de Clairvaux. « Je me suis tout de suite occuper pour aider les jeunes pauvres, abandonnés, orphelins. En ces 33 ans de mission je n’ai pas perdu la joie de travailler comme missionnaire ni l’espoir de voir fleurir la Congrégation, malgré les difficultés de tout genre que j’ai rencontré sur la route ».

Il n’a pas été facile travailler dans un pays comme le Madagascar, mais le P. De Santis a pu compter sur l’aide de la population locale, qui a toujours retenu les Salésiens « amis, bienfaiteurs de leurs enfants, prêtres dédiés au service ecclésial, promoteurs d’initiatives de développement et d’accompagnement des gens de nos missions. Maintenant, ce peuple et cette culture sont en train de devenir mon patrimoine culturel et spirituel ».

« J’ai parcouru le Madagascar en long et en large. J’ai été Econome provincial, puis Directeur-Econome-Responsable du Centre de Formation professionnelle de Mahajanga, puis Provincial à Ivato, puis à Betafo, où je me suis occupé des fidèles de la campagne et de la montagne de notre district missionnaire. J’ai ensuite travaillé avec les aspirants et avec les 1000 élèves de l’école moyenne et du Lycée ». Pour ensuite revenir au point de départ, à Clairvaux, c’est-à-dire ‘chez moi’ ».

Avec son histoire, le P. De Santis témoigne les difficultés et les satisfactions de la vie missionnaire : « Au départ cela n’a pas été facile, à cause du coup provoqué par le saut culturel et social en arrivant dans un monde  tout à fait différent et, pour moi, complètement inconnu, impensable même (…). Mais la Congrégation Salésienne a un bel avenir ici, où les enfants et les jeunes viennent chez nous avec une sincère espérance ».

Ultérieures informations disponibles sur le site de “Missioni Don Bosco”.

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».