Imprimer cette page

RMG – Recherche Historique Salésienne n° 70

13 juillet 2018

(ANS – Rome) – L’engagement de Don Bosco pour l’alphabétisation des jeunes, le rôle des salésiens dans la diffusion de la dévotion à Marie Auxiliatrice en Pologne, ainsi que l’édition critique du discours inédit du séminariste Jean Bosco sur Saint Barthélemy Apôtre : ce sont quelques éléments des sujets traités dans le numéro 70 (janvier-juin 2018) de "Salesian Historical Research" (RSS), la revue bimensuelle d’histoire religieuse et civile, publiée par l’Institut Historique Salésien (ISS).

Deux études sont rapportées dans le secteur ÉTUDES :

Don Bosco pour l’alphabétisation des jeunes au milieu du XIXème siècle est l’étude de Vito Maurizio qui examine la contribution de Don Bosco à l’éducation des jeunes analphabètes des classes populaires qui n’avaient généralement pas accès à l’école et qu’il rencontrait à l’oratoire "Saint François de Sales" fondé par lui. Il n’était probablement pas le premier à Turin ; mais il a su répondre avec détermination aux besoins de ses jeunes.

Les salésiens et la promotion du culte de Marie Auxiliatrice des Chrétiens en Pologne est la recherche de Jan Pietrzykowski, professeur à l’Université "Card. Wyszyński" de Varsovie et directeur des archives de la Province de Varsovie. Don Bosco fut parmi les premiers dévots de Marie sous le titre d’Auxiliatrice des chrétiens. Les Salésiens sont arrivés en Pologne précisément à Oświęcim en 1898. Après avoir reconstruit l’église de la Sainte Croix, ils lui donnèrent immédiatement le nom de Marie Auxiliatrice et posèrent sur l’Autel une image de la "Madone de Don Bosco". En plus de Oświęcim, la Congrégation gère les sanctuaires de Marie Auxiliatrice à Przyłęków, Twardogóra et Rumia, ainsi que neuf paroisses et deux églises qui portent le même nom. Les salésiens, en outre, ont contribué à l’instauration de la fête obligatoire de Marie Auxiliatrice, le 24 mai, dans tous les diocèses du pays.

Le discours en l’honneur de Saint Barthélémy Apôtre écrit en piémontais par le séminariste Jean Bosco (1838), édité par Aldo Giraudo, professeur à l’Université Pontificale Salésienne. Il s’agit d’une édition critique et d’une traduction du discours inédit du séminariste Jean Bosco fait en piémontais à Castelnuovo dans l’église de la Confraternita, à l’occasion de la fête de Saint Barthélemy Apôtre en 1838. Le document, récemment découvert, reflète la sensibilité du jeune Bosco, les goûts de ses auditeurs et les pratiques de la religiosité populaire de ce moment historique précis.

Viennent en complément du texte, dans le champ NOTE, une contribution sur : Don Francesco Convertini. Profil biographique, de Grazia Loparco, enseignante à la Faculté Auxilium.

Et il y a aussi les Recensions, Notifications et le Répertoire bibliographique : 2016-2017, sous la direction de Cinzia Angelucci et Stanisław Zimniak.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».