Imprimer cette page

Costa Rica – Souvenir de l’assignation du titre de « Citoyenne d’honneur » attribué à la protectrice des pauvres et des malades : Sœur Maria Romero Meneses, FMA

09 juillet 2019

(ANS - San José) - C’était le 29 mai 1989 que Sœur Maria Romero Meneses, Fille de Marie Auxiliatrice, a reçu, à titre posthume, le titre de citoyenne d’honneur du Costa Rica, en raison des services exceptionnels rendus à la République par la religieuse. En l’honneur de cette citoyenne d’honneur, grande FMA et Bienheureuse de l’Église catholique, la ville de San José a organisé, dimanche dernier, 7 juillet, une grande procession qui a rassemblé des milliers de fidèles autour de ses reliques, en mémoire de cette sœur qui a passé 46 ans de sa vie dans le pays, au service des pauvres et des nécessiteux.

Sœur Romero Meneses a été la première femme à obtenir la citoyenneté honorifique du Costa Rica. L’archevêque de San José, Mgr José Rafael Quirós, a dit d’elle : « Nous reconnaissons les services remarquables rendus au pays par cette religieuse nicaraguayenne qui, avec amour et solidarité, a consacré sa vie aux plus pauvres. Sœur Maria a été un don de Dieu pour la société costaricienne et pour l’Église universelle qui, dans son autorité suprême, a reconnu ses vertus chrétiennes et héroïques ».

À l’occasion du trentième anniversaire de l’attribution de la citoyenneté, l’Association des anciens parlementaires du Costa Rica a coordonné une « Table ronde sur Sœur Maria Romero Meneses » dans la salle des anciens présidents de la République du Costa Rica. Des représentants des députés et anciens parlementaires, des représentants du Nonce apostolique et de l’Archevêque, des diverses associations et groupes religieux, de la Famille Salésienne, des Filles de Marie Auxiliatrice, des prêtres diocésains et religieux y ont participé.

Alejandro Soto Zúñiga et Alex Solís Fallas ont pris part aux reportages et ont mentionné le processus historique d’attribution de la citoyenneté, avec la reconnaissance due à Sœur Romero. Pour Mr. Alex, promoteur de cette initiative, cette table ronde a pris un double sens, puisqu’en plus d’être parmi les députés qui ont voté pour la citoyenneté de Sœur Romero Meneses, il est aussi le père de la fille qui a bénéficié du miracle pour lequel la FMA a été béatifiée.

María Romero Meneses est née le 13 janvier 1902 au Nicaragua, Grenade, dans une famille de foi profonde. En 1910, les Filles de Marie Auxiliatrice arrivent au Nicaragua, puis elle entre à l’école « Marie Auxiliatrice » des FMA et fait sa première communion. Dès lors, elle sentit que Jésus était avec elle et qu’il ne l’abandonnerait jamais. Elle est décédée le 7 juillet 1977.

« Humble religieuse des Filles de Marie Auxiliatrice, elle a fondé de merveilleuses œuvres sociales au Costa Rica, sa seconde patrie. Sa renommée a franchi les frontières de l’Amérique centrale, des États-Unis et de l’Amérique du Sud. Et c’était une réputation de sainteté », écrivait Sœur M.D. Grassiano, FMA, à son sujet. Elle a été déclarée Vénérable par le Pape Jean-Paul II le 18 décembre 2000 et béatifiée le 14 avril 2002.

Flickr

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».