PRÉSENTATION LIVRES

Au nord de l'Italie, 13e et dernière enfant de la famille, Marie-Dominique Mazzarello montre rapidement un tempérament fort et décidé. La vie chrétienne lui apportera une vraie maturation humaine. Avec d'autres jeunes filles, unies par la consécration à Dieu et la communion fraternelle entre elles, elle souhaite promouvoir la foi auprès des jeunes filles et des mamans et de se rendre disponible pour tout acte de charité, notamment l'assistance aux malades. Après des épreuves de santé, elle décide d'apprendre la couture et de créer un petit atelier pour les filles du pays. Puis en 1863, elles reçoivent la demande d'accueillir des orphelines. L'année 1864 est décisive : Jean Bosco vient au village et reconnait dans la petite communauté naissante un germe prometteur. Il les suivra dorénavant. Analphabète, elle suivra avec patience, douceur et fermeté de nouvelles vocations plus instruites envoyées par don Bosco. L'Institut grandit, avec ses premières fondations hors d'Italie, en 1877 en Uruguay, en Argentine et en France... Elle est emportée par une pleurésie le 14 mai 1881. Elle sera canonisée en 1951.

Ce nouvel ouvrage de M. Verhulst présente un personnage marquant de l’histoire salésienne de Belgique et d’Afrique : le très dynamique Père René-Marie Picron (1906-1991). En 1933 il quitte la Belgique pour être missionnaire au Congo belge, aujourd’hui appelé ‘République Démocratique du Congo’. En 1952, il est nommé provincial de Belgique et du Congo. Dans cette fonction, il joue un rôle significatif dans l’expansion de l’œuvre salésienne au Congo et au Rwanda, à tel point qu’on peut dire qu’il est à l’origine de la création, en 1959, de la Province d’Afrique centrale (AFC).

Au XIXe siècle, de nombreux catholiques considéraient Don Bosco comme un saint vivant. En Belgique aussi, son choix radical pour la jeunesse pauvre se fait connaître par la presse. Il est le sujet de conversation dans les meilleurs milieux et sa biographie est dévorée. Un certain nombre de Belges décident de lui écrire une lettre: ils lui confient leur joie et leur chagrin. Dans les archives salésiennes de Rome et d’Oud-Heverlee, presque deux cents lettres ont été conservées que Don Bosco ou don Rua ont reçues de la Belgique.

La paix, n’est-ce qu’un joli mot, un concept noble, voire un idéal chimérique ? Absolument pas, écrit Jean-Marie Petitclerc, salesien de Don Bosco, dans un livre d’entretien qui vient d’être édité aux éditions des Scouts et Guides de France. La paix est « une tâche à effectuer », une construction de chaque jour. Voilà le rôle de l’éducateur : apprendre aux jeunes à bâtir un projet commun de paix dans toutes leurs actions et dans tous les domaines de leur vie.

Page 1 sur 6

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».