Imprimer cette page

Equateur – Congrès d’Education Salésienne : un événement dans le style oratorien du XXI siècle
Spécial

19 novembre 2018

(ANS – Quito) – Le Congrès d’Education Salésienne qui a eu lieu du 13 au 15 novembre à l’Université Polytechnique Salésienne de Quito s’est clôturé avec l’engagement à continuer à réfléchir et à contribuer au modèle pédagogique que Don Bosco avait instauré à Valdocco, tenant compte des nouveaux défis qui se présentent dans la formation de nouvelles générations. Le P. Javier Herrán, Recteur de l’Athénée, a souligné que durant les trois jours on a vécu des journées très profitables dans le style oratorien du XXI siècle.

Le Congrès, qui a développé le thème « Le modèle pédagogique de Don Bosco », a vu la participation de Salésiens, Filles de Marie Auxiliatrice, enseignants universitaires et des écoles salésiennes, collaborateurs et étudiants de diverses facultés de l’Université de Quito.

« J’encourage l’Université à continuer à approfondir le dialogue de la pratique pédagogique salésienne avec le monde académique, pour enrichir l’échange entre communautés, et pour ré-signifier notre héritage reçu par un éducateur comme l’était Don Bosco », a dit le Provincial salésien de l’Equateur, le P. Francisco Sánchez, dans son discours d’ouverture.

De son côté, le P. Marcelo Farfán, Coordinateur Général des Institutions Salésiennes d’Education Supérieure (IUS), est intervenu sur le thème : « Pourquoi est-il important de s’approcher au modèle pédagogique salésien ? ». Et il a expliqué comment le modèle éducatif pastoral soit la synthèse la plus extraordinaire offerte par les Salésiens, et que l’on peut résumer dans la phrase : éduquer en évangélisant et évangéliser en éduquant.  En plus, c’est un modèle qui est présent dans chaque présence salésienne : oratoires, paroisses, écoles, internats…  

Dans les trois journées de travail, il y eut diverses interventions qui ont examiné : les transformation de la pratique éducative salésienne depuis l’oratoire à l’université ; les changements qui concernent les universités elles-mêmes dans ce moment post-digital ; les premières phases de l’éducation populaire ; les Objectifs de Développement Soutenable en rapport à l’engagement salésien pour l’éducation ; quelques instruments digitales pour moderniser l’enseignement et l’apprentissage ; la présence préventive dans la rue ;…

Parmi les autres activités dignes de mention on signale la présentation du livre « Liderazgo preventivo en la universidad », du Salésien P. Alejandro Rodriguez ; la table ronde « Politiser l’école ou scolariser la politique ? »

« Le Congrès continue : j’invite tout le monde à continuer à travailler et rechercher afin que ce style salésien, cette façon de réaliser une méthode éducative salésienne (…) du point de vue laïque, qui n’est pas exactement le point de vue religieux, commence à le rendre universel », a dit le Recteur de l’UPS de Quito dans son message de conclusion.

Le prochain rendez-vous est fixé pour le 2020 sur le thème : « Le jeune protagoniste dans le projet salésien ».

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».