Imprimer cette page

RMG – Ecole Europe : renouveler l’identité du projet éducatif de Don Bosco
Spécial

10 octobre 2019

(ANS - Rome) - La réalité des écoles en Europe et au Moyen-Orient, riches de diversité culturelle et pédagogique, interpelle les Salésiens pour un renouvellement continu de leur identité et de leurs propositions. Le projet éducatif et pastoral salésien en Europe et au Moyen-Orient contient un ensemble de valeurs et de pratiques qui se développent dans un environnement qui est comme une "mosaïque éducative" de diversité. C’est dans cette perspective que les directeurs des écoles salésiennes de Don Bosco et les Filles de Marie Auxiliatrice (FMA) se sont réunis les 2 et 3 octobre à la Maison générale des FMA à Rome pour la 25ème rencontre de la Commission scolaire pour l’Europe et le Moyen Orient.

Plus de 30 participants, à partir d’une présentation de la réalité de l’école salésienne en Europe, ont travaillé sur la « Carte d’identité de l’école salésienne en Europe », un document lancé il y a plus de 15 ans.

« Il s’agit d’un texte simple mais programmatique qui doit être mis à jour en fonction de l’époque, des espaces et des acteurs du travail éducatif du XXIe siècle », a commenté le P. Tarcizio Morais, responsable du Bureau de la Formation Scolaire et Professionnelle du Département de la Pastorale des jeunes. "Dans ce travail, nous avons placé non seulement la perspective du contenu, mais aussi celle du renouvellement de l’identité, en répondant à ce que le Pape François nous propose dans Christus Vivit, dans l’exercice de la "synodalité" (de la marche ensemble, avec tous, même avec les élèves) dans l’exercice de "l’autocritique" et la réponse pastorale dans ce "lieu privilégié pour la promotion de la personne" ».

La « Carte d’identité de l’école salésienne en Europe » est née d’un processus de synthèse qu’en son temps les différents responsables d’écoles en Europe ont voulu offrir aux communautés éducatives-pastorales. Aujourd’hui, cette « Carte d’identité » a de nouveaux horizons, qui découlent de l’intégration de nouvelles dimensions éducatives qui n’existaient pas à l’époque.

Dans le monde en constante évolution des « natifs numériques », avec une culture de plus en plus sécularisée, face aux changements fondamentaux de l’éducation et de l’environnement sociopolitique, à la diminution du nombre de personnes consacrées (SDB-FMA) et à la présence croissante et motivante de laïcs co-responsables de la mission éducative, un renouvellement identitaire est nécessaire, en continuité avec le projet Don Bosco pour jeunes gens.

Pour mieux comprendre la réalité de l’école en Europe, le « Educo-baromètre » a également été présenté, un outil d’étude et de réflexion qui sera appliqué aux responsables et directeurs des écoles salésiennes en Europe.

« En tant qu’école européenne, nous voulons continuer à grandir dans notre identité, à répondre aux défis que les jeunes, leurs familles, les nouveaux contextes sociaux, culturels et économiques et les nouvelles dynamiques pédagogiques nous offrent : le temps et notre vocation éducative salésienne et ecclésiale l’exigent », a conclu le P.  Morais.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».