Italie – « Love » : « Offrir une éducation aux jeunes prostituées pour arrêter cet esclavage moderne »

13 avril 2018

(ANS – Rome) – « Misiones Salesianas » - la Procure Missionnaire Salésienne de Madrid – a présenté hier, 12 avril, le documentaire « Love », dirigé par le metteur en scène Raúl de la Fuente. Le court-métrage raconte la réalité dramatique dans laquelle sont obligées à vivre les filles de Freetown, en Sierra Leone. Ces jeunes, toutes mineures, sont contraintes à vendre leur corps pour vivre.

Dans la rue, elles sont raillées, insultées, maltraitées. Elles sont pauvres et souvent contaminées par des maladies qu’elles ne connaissent même pas. Le documentaire, cependant, ne raconte pas seulement les douleurs et les souffrances. Il montre aussi le travail des Salésiens qui, dans un pays pauvre comme le Sierra Leone, aident les filles obligées à la prostitution,  en les enlevant de la rue et en leurs offrant la possibilité d’étudier, de se soigner, de se construire un avenir. Aider ces filles est, en effet, l’objectif principal de l’ONG salésienne « Don Bosco Fambul » de Freetown, dirigée par le P. Jorge Crisafulli, missionnaire salésien, qui, hier à Rome, a participé à la présentation du documentaire.

« Elles sont nombreuses, en Sierra Leone, les filles qui gagne de quoi vivre avec la prostitution – a expliqué le P. Crisafulli -. Mais en parlant avec elles, on se rend compte que ce ne sont que des enfants. Elles parlent comme des fillettes, elles se comportent comme fillettes et elles ont les droits des fillettes. Les Salésiens, à Freetown, leurs offrent une alternative à la rue, une voie pour sortir de cet esclavage moderne. On leurs donne la possibilité d’étudier et de recevoir une éducation. Il est important de comprendre que ces filles ne sont pas des objets, mais des personnes ».

Une des protagonistes du documentaire est Aminata et la sienne est une histoire d’espérance et de rachat.

Orpheline et venant d’une famille très pauvre, Aminata est contrainte à se prostituer, dès ses 13 ans. Grâce à la rencontre avec ‘Don Bosco Fambul’, aujourd’hui cette fille est devenue une coiffeuse et elle est retournée à vivre avec sa grand-mère. Aminata est un exemple concret de la manière dont la mission salésienne à Freetown peut être une réponse aux souffrances et à l’exploitation que subissent ces filles.

Le documentaire, qui a déjà été présenté, les jours derniers, à Bruxelles et à Genève, arrivera maintenant en d’autres villes européennes. Après Rome, il sera aujourd’hui à Vienne puis à Bonn et dans les prochaines semaines en tour dans les villes espagnoles.

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».