ÉDITORIAL

CE N’EST PAS UNE VRAIE FÊTE

Il y a trente ans, un mur qui était le symbole de la séparation entre les peuples a été détruit, et nous le célébrons tous. Aujourd’hui, cependant, la leçon a été oubliée et les murs continuent d’être érigés.

En 1875, Don Bosco rassembla autour de lui un groupe de dix jeunes qui s'apprêtaient à traverser l'Atlantique, un voyage qui pour certains serait sans retour. Il est 16h00, le sanctuaire de Marie Auxiliatrice est plein de gens et au pied de l'image de Marie Auxiliatrice, Don Bosco accueille avec larmes les jeunes qui partent, il fait un don à chacun, un bout de papier avec "vingt souvenirs spéciaux", souvenirs d'un père à ceux qui partent avant la dernière étreinte, écrit le P. Ceria, symbole de son affection profonde.

Deux types de désert avancent

Ceux qui prophétisent le malheur n’ont jamais été bien vus, et aujourd’hui ils le sont encore moins. Nous sommes à une époque où des millions de personnes croient encore au mythe selon lequel la technologie résoudra tout.

L'homme pousse un coton-tige trop loin dans le fond de l'oreille et réinitialise les réglages d'usine.

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».