ÉDITORIAL

Ecouter avec le cœur

Le regard attentif d'une mère aux côtés de son bébé la motive à répondre immédiatement par un toucher doux ou une caresse au moindre cri ou mouvement de son bébé. C'est peut-être un bon exemple de ce que signifie écouter avec le cœur. La mère ressent ce dont son bébé a besoin.

Écouter avec le cœur est l'expérience d'une personne noble, aimante et compatissante. En regardant autour de nous, nous voyons des millions de personnes souffrir en silence chaque jour. Tous veulent être écoutés. Mais le chaos, les nombreux bruits et le vacarme ont causé beaucoup de surdité intérieure et nous n'entendons que quelques sons. Nous avons perdu la qualité de l'empathie, de l'écoute et du sentiment.

L'appel à écouter avec l'oreille du cœur est l'invitation du Pape François pour la 56e Journée Mondiale des Communications Sociales, célébrée, comme chaque année, le dimanche de l'Ascension (le 28 mai 2022). Mais écoutons-nous vraiment ? Comment pouvons-nous écouter avec le cœur ?

Quand nous étions petits, nous avons passé des heures, avec les yeux qui fouillaient le ciel sombre pour surprendre les étoiles filantes. On nous disait : « Quand vous voyez une étoile filante, faites un vœu. » Mais c'est toujours triste de voir une étoile qui se détache du ciel et tombe. Où vont les étoiles filantes ?

L’une des plus belles expériences que nous vivons en tant qu’éducateurs, c’est quand un jeune s’approche de nous pendant la journée et nous demande une minute car il doit nous confier quelque chose d’important : « Père, je suis amoureux, je suis la personne la plus heureuse du monde. Je voulais vraiment vous le dire, parce que vous êtes une personne importante pour moi. » Le visage a une luminosité étrange, les mots se chevauchent, il y a de l’agitation, puis du silence. Ils attendent notre réponse. Parfois, ils attendent juste que nous leur disions que nous sommes heureux et que nous partageons leur joie, un mot d’encouragement. La magie du moment se fait sentir.

Ce dont un adolescent a le plus besoin, c’est d’être « écouté. »

En général, nous entendons que les jeunes sont  passionnés, intrépides, idéalistes, téméraires. C'est vrai que les jeunes sont comme ça, parfois ça peut être un avantage ou un danger. Mais, un froid décembre 1859, dans le silence de la banlieue de Turin, dans une salle modeste, 19 jeunes écoutaient attentivement les mots d'un prêtre rêveur et ils ont conclu un pacte : ils ont promis de se donner entièrement à Dieu et d'aider les jeunes tout au long de leur vie. Et d’être comme Don Bosco, ce prêtre qui les aimait avant tout.

InfoANS

ANS - “Agence iNfo Salésienne” – est un périodique pluri-hebdomadaire télématique, organe de communication de la Congrégation salésienne, inscrit au Registre de la Presse du Tribunal de Rome, n. 153/2007.

Ce site utilise également des cookies d’autres provenances, pour enrichir l’expérience des utilisateurs et pour des raisons statistiques.En parcourant cette page ou en cliquant sur un de ses éléments, vous acceptez la présence de ces cookies. Pour en savoir davantage ou refuser, cliquez sur l’indication « Autres informations ».